Détox, drainage, cure, jeûne, régénération, ces termes souvent confondus n’ont, par conséquent, pas du tout la même signification. La détoxication est synonyme de grand nettoyage, alors que les cures et les jeûnes seront les méthodes utilisées pour venir drainer nos émonctoires et ainsi éliminer les toxines de l’organisme. La régénération, quant à elle, est le résultat de ces pratiques.  Dans cet article, le sujet premier sera d’expliquer ce qu’est le principe de détoxication. 


Étape 1 : comprendre ce qu’est l’intoxication

L’intoxication est l’état physiologique d’un organisme surchargé de toxines. Quand notre corps est mal nourri, nos cellules sont carencées en vitamines et en minéraux. Elles deviennent alors plus sensibles à la cancérisation et finissent par mourir prématurément de l’accumulation de déchets. La toxémie (c'est-à-dire la présence de toxines dans le sang) dépend largement de nos choix et de notre mode de vie tel que : l’alimentation, le stress, le sommeil et la sédentarité. L’intoxication du sang et des organes est fréquemment la source de plusieurs pathologies. Il est donc important, au moment où la maladie est réellement provoquée par celle-ci, de passer à la désintoxication de notre organisme.


Lorsque nous pensons à la détoxication et à la régénération de l’organisme, Hippocrate est généralement la référence qui nous vient à l’esprit, notamment avec ce fameux adage de la médecine douce :


La médecine est l’art d’imiter les procédés curatifs de la nature.


Étape 2 : à la découverte des émonctoires


En effet, les organes émonctoires ont la plupart du temps besoin d’un petit coup de pouce pour se nettoyer : c’est là qu’entrent en ligne de compte les draineurs. Nous reproduisons, grâce à ceux-ci, le travail naturel de nos émonctoires, et aidons ainsi au travail d’élimination des déchets. Les draineurs sont donc des moyens qui nous aident à nettoyer notre organisme. 

Un drainage consiste à stimuler le travail de filtration du sang et d’élimination des toxines par les différents émonctoires, soit le foie, les reins, les intestins, les poumons et la peau. Les draineurs interviennent donc sur plusieurs plans : ils permettent non seulement au foie de se désintoxiquer, aux reins de se débarrasser de ce que le foie a rejeté, mais aussi à la peau d’éliminer les toxines. De plus, ils influent sur la circulation veineuse ainsi que sur la digestion et les gaz qui pourraient s’avérer incommodants. Les draineurs stimulent la thyroïde et peuvent aider à prévenir le cholestérol, les rhumatismes et beaucoup d’autres affections. 

 

Étape 3 : quoi utiliser pour faire une détoxication?

Il existe des moyens simples, naturels et efficaces de détoxication. Ils font pour la plupart appel aux plantes médicinales, aux jus et aliments détoxiquants, aux massages, aux bains, à la relaxation et à l’hygiène intestinale. Pour le désincrustage des déchets profonds, nous conseillons de faire appel aux jeûnes et aux cures.


Étape 4 : quand faut-il drainer les émonctoires?

  • À titre préventif : deux fois par an, au printemps et à l’automne ; ou, selon le principe des saisons en médecine chinoise : drainer l’organe correspondant à la saison.
  • À titre curatif : avant un traitement homéopathique ; après l’absorption de médicaments (antibiotiques, cortisones, etc.) ou lorsque nécessaire. 


Le grand nettoyage peut contribuer au maintien d’une bonne santé et peut également s’avérer efficace pour venir à bout d’une pathologie qui persiste. Nous vous conseillons de consulter un praticien de la santé avant de vous lancer dans une cure ou bien un jeûne, celui-ci pourra vous guider dans votre démarche. Il existe une multitude d’applications de drainage, il faut donc voir ce qui est le mieux accommoder pour vous et votre condition. Ce ne sont pas des méthodes à prendre à la légère, car elles sont très efficaces et peuvent avoir leurs effets secondaires. Nous terminons en vous souhaitant une bonne régénération ! 



Maude Desroches pour Joozia Canada

Naturopathe diplômée