Ce mois-ci sur Joozia Canada, découvrez une jeune acupunctrice nommée Viviane. Elle nous a partagé son parcours ainsi que les grandes lignes de cette fascinante discipline. 

Débutante dans le domaine de la santé alternative, Viviane travaillait dans le domaine des arts et de la communication. C’est lorsqu'elle est tombée malade, et qu’elle a dû composer avec différents enjeux de santé, qu’elle a commencé à s’intéresser aux différentes options qui pouvaient s’offrir à elle. « Il y avait un suivi, mais pas de diagnostic clair », nous dit-elle. En faisant ses recherches pour avoir une réponse plus précise à ses problèmes de santé, Viviane découvre alors la santé holistique.

Elle nous explique que ses recherches l'ont menée à une véritable prise de conscience : elle a compris le pouvoir de son corps et de ce que l’on peut faire soi-même pour s’aider et se guérir. 

Viviane nous confie avoir toujours eu l’envie de vouloir changer le monde avec les arts notamment. « Maintenant, c’est avec la santé que je veux me réaliser en proposant une alternative naturelle qui peut aider les gens au quotidien. »

  

Maude : C'est quoi l'acupuncture, en fait ?

Viviane : L’acupuncture c’est l’une des cinq branches de la médecine traditionnelle chinoise, il y a la pharmacopée, la diététique, le qi gong, le tuina et finalement l’acupuncture. La médecine chinoise est un riche héritage ancestral, qui prend le corps dans son ensemble et le voit comme un tout. C’est pourquoi on en parle comme médecine holistique. La médecine chinoise considère que chaque organe travaille ensemble et s’influence mutuellement. Il y a dans cette approche une grande force et une grande profondeur. Il est aussi important de souligner qu’elle comprend également l’homme dans son environnement et le traite donc en fonction de son milieu.

Pour ce qui est de l’acupuncture à proprement dit,  son objectif est de venir rééquilibrer l’énergie vitale du corps avec des points précis dans les tissus cutanés et musculaires que nous venons stimuler à l’aide de toutes petites aiguilles. Le but est de venir augmenter l’énergie des mécanismes d'autorégulation et d'autoguérison du corps pour que celui-ci se guérisse lui-même. Cela part du principe que le corps a tout ce qu’il faut pour se rétablir. La maladie c’est en fait un blocage de l’énergie vitale, alors l’acupuncture vient libérer le blocage, en redonnant une bonne direction au corps. Je trouve cette discipline personnellement très poétique, l'acupuncture est d’un côté super méthodique en touchant des points très précis, mais qui viennent finalement influencer tout notre être en touchant notre énergie vitale globale et notre psyché. 

Il est intéressant aussi de préciser que nous n’utilisons pas que des aiguilles. Nous utilisons la chaleur avec le moxa et des lampes chauffantes; la pression par le massage tuina, l’acupression et le Gua Sha - pierre de jade, connue surtout pour la région du visage, celle-ci aide à réactiver la circulation sanguine, lui apportant donc plus d’oxygène, de nutriments et de collagène pour une peau en santé et un teint éclatant. Nous utilisons aussi de l'électro-acupuncture et en dernier un laser doux, une méthode pouvant être utilisée pour nos clients qui ont peur des aiguilles. 

 

M. : Tu es acupunctrice, pourquoi avoir choisi cette spécialité ?

 V. : Parce que c’est simplement vraiment fascinant ! 

L’acupuncture permet de rétablir la santé de façon naturelle, sans aucun agent chimique et sans effet secondaire. Il s’agit d’une médecine personnalisée : en acupuncture, nous ne traitons pas la maladie, mais bien la personne. Ce qui veut dire que nous prenons en compte votre constitution, votre façon de réagir, à quelle étape vous êtes dans votre vie ainsi que votre environnement. 

L’acupuncture est une médecine curative ET préventive. Elle permet de traiter pratiquement tout, elle peut aider à soigner les maladies chroniques comme elle peut aussi être complémentaire à tout autre traitement. Pour moi, ce qui se démarque dans cette spécialité, c’est qu’en acupuncture nous parlons beaucoup des émotions, nous les prenons en considération lors des traitements. Il est pour nous essentiel de rétablir l'équilibre entre le corps et l’esprit. En fait, cette notion de prendre le corps dans son ensemble, et de voir l’importance des sentiments lors des traitements est la caractéristique principale de la médecine chinoise globale, il s’agit d’une façon de vivre que de comprendre que tout est lié. Je trouve personnellement ces pratiques très réconfortantes et douces, laissant à chaque patient une impression de lâcher prise. 

 

 M. : Est-ce que cela fait mal ? 

 V. : Les aiguilles qu’on utilise sont tellement petites, généralement cela ne fait pas mal. Lorsque nous venons mettre les aiguilles cela fait comme une petite piqûre d’insecte, qui reste à peine quelques secondes, et après on peut sentir un relâchement musculaire ou une détente. À titre indicatif, une seringue médicale fait 25 mm, une aiguille de couture 1 mm et les aiguilles d’acupuncture font 0,25 mm. Les séances durent de 10 minutes à 45 minutes, cela dépend de la personne et bien sûr de ce que l’on traite. 

 

 M. : À quel moment de notre parcours santé est-il utile de faire des séances d'acupuncture ?

 V. : À tout moment ! Ce qui est bien de l’acupuncture c’est que cette pratique est tellement personnalisée qu’un nourrisson de deux semaines de vie pourrait avoir un traitement adéquat pour lui. Nous nous adaptons à la personne que nous soignons, ce qui veut dire que cela peut être bénéfique à tout moment. Et comme elle est curative et préventive, cela peut toujours être utile. Prenons par exemple les allergies saisonnières, nous pouvons les traiter au début du printemps pour atténuer directement les symptômes, mais également travailler en amont, c’est-à-dire de commencer en février ou plus tôt de façon à préparer le terrain face aux allergies, pour que notre corps soit prêt à lutter contre celles-ci le temps venu. 

 

 M. : Combien de temps cela prend-il pour voir des résultats ? 

 V. : Cela dépend de la personne et de la chronicité de la raison de consultation. Si le problème est survenu il y a 1 mois ou s’il dure depuis 10 ans, le traitement sera bien évidemment différent. Il faut aussi prendre en considération le terrain de la personne, son état général, et comment la personne est impactée par la maladie. Effectivement, ce n’est pas tout le monde qui répond de la même façon. Il faut d’abord faire une première évaluation, et selon le bilan, nous sommes capables de déterminer environ le nombre de séances nécessaires au traitement et ainsi de donner une première idée au patient. Par la suite et après quelques séances, cela se clarifie en fonction de comment la personne réagit. 

 

 M. : Y a-t-il des risques ou des contre-indications ?

 V. : Il n’y a généralement pas de restrictions particulières pour consulter en acupuncture, c'est la beauté de cette approche. Sauf bien sûr s’il s’agit d’une urgence médicale ou chirurgicale où une consultation avec un médecin est de mise. Nos principales restrictions de traitement sont au niveau du cancer, de la grossesse et du port d’un Pacemaker dans le mesure où nos choix de points d’acupuncture et l’utilisation de matériel seront différents. Nos méthodes de traitement s’adaptent toujours à la personne, à sa sensibilité, à son âge et à sa condition.

Petite notion importante à souligner : nous utilisons des aiguilles stériles jetables et à usage unique. Ce qui élimine donc tout risque de transmission de maladie. 

 

 M. : Les séances sont-elles prises en charge par les assurances ?

 V. : Oui ! Par la majorité des assurances et de plus en plus. L’idéal, c’est de les contacter directement pour vérifier. Que cela le soit ou non, c’est quand même déductible par les impôts. 

 

 M. : Combien cela coûte-t-il ? 

 V. : Un traitement varie de 70 $ à 100 $. Souvent, le premier est plus cher et puis, pour les suivis, c'est moins cher. 

 

 M. : Et finalement, si nous souhaitons prendre rendez-vous avec toi, on fait comment ?

 V. : On peut m’envoyer un courriel à vivanelabelle.ac@gmail.com ou me téléphoner tout simplement au (514) 882-8995. 

Vous pouvez aussi me suivre sur Facebook et Instagram.