Ce n’est fort probablement pas un hasard si le vert est la couleur associée au chakra du cœur, un de nos principaux centres d’énergie.

Par l’intermédiaire de la photosynthèse, les plantes fabriquent du sucre (fructose) à partir de l’eau et du gaz carbonique (CO2) présent dans l’atmosphère. Les plantes contiennent aussi de la chlorophylle, un pigment qui leur permet de stocker l’énergie du soleil pour réaliser de nouvelles synthèses organiques nécessaires au processus de la vie. Halima Neumann affirme que la chlorophylle est la seule substance capable de transférer, à travers les nutriments absorbés, l’énergie du soleil qu’elle a stockée.

Entre autres choses, la partie verte des plantes se compose de fragments de particules collectrices d’énergie lumineuse, les phycobilisomes, qui contiennent de petites quantités de lipides, mais également des protéines ainsi que des chlorophylles a et b.

Dans les phycobilisomes, la chlorophylle est associée à des protéines (notamment des phycocyanines).

Ce puissant pigment est capable de convertir le gaz carbonique en oxygène, ce qui optimise l’oxygénation des tissus et crée une réaction en chaîne en stimulant tous les types de guérison. Son usage est conseillé en tant qu’adjuvant majeur dans toutes les pathologies liées à l’asphyxie cellulaire.

La chlorophylle est très efficace pour réduire la production de gaz et de toxines lors de la digestion; on la recommande d’ailleurs parfois comme traitement contre la mauvaise haleine et la fermentation intestinale.

La chlorophylle est à la fois un régénérateur et un stimulant du foie, des effets qui ont été scientifiquement démontrés par le Dr Wattenburg (de l’Université du Minnesota) et le Dr Charles Schnabel. Elle facilite la neutralisation des toxines bactériennes, y compris en présence de staphylocoques dorés ou du Colstridium perfringens. Elle contribue aussi à la restauration de l’équilibre acido-basique du corps.

Selon le Dr Bichet, la chlorophylle extraite dans le jus d’herbe et de feuille est bénéfique pour la santé du cœur, du système circulatoire, des intestins, de l’utérus et des poumons.

D’après le Dr Arthur Robinson du Linus Pauling Institute, le jus d’herbe de blé aurait un effet dilatatoire sur les vaisseaux sanguins, ce qui améliore la circulation et la nutrition des cellules – consommé régulièrement, il contribuerait à réduire l’incidence du cancer de 75 %. Selon le Dr Chiu-Nanlai de l’Université du Texas, il peut combattre efficacement les tumeurs sans recours à des médicaments.

Une expérience menée en 1928 par le Dr Charles F. Schnabel du Kansas City Rockhurst College a démontré que les poules nourries avec une matière végétale génératrice de sang (telle que l’herbe de céréales) pondaient plus d’œufs et avaient une bien meilleure espérance de vie que celles nourries avec une moulée ordinaire.

Un simple accroissement de 10 % de l’alimentation avec de l’herbe de céréales faisait augmenter la production d’œufs de 38 % à 94 % en hiver! Les œufs étaient plus nombreux, les coquilles plus dures et les poussins en meilleure santé, comparativement aux poules nourries à la moulée ordinaire.

Des expériences ayant mené à des conclusions similaires ont été réalisées, cette fois en nourrissant les poules avec des germes d’herbes d’orge et de luzerne.
Les minéraux contenus dans les plantes riches en chlorophylle (comme le calcium et le magnésium) sont fortement ionisés (chargés électriquement), ce qui favorise leur assimilation étant donné leur très grande biodisponibilité. Ils sont directement assimilables dans le flux sanguin à destination des centres de commande hormonaux, puis ils sont envoyés vers les cellules de l’organisme qui en ont spécifiquement besoin et où se produisent les échanges de polarité dans l’assimilation cellulaire.

Toutefois, les vitamines et minéraux de synthèse ne sont pas facilement assimilés par le corps, car il leur manque l’énergie vibratoire vitale. Ils n’ont pas la charge bioélectrique des nutriments de sources naturelles.

 

Eric Darche pour JOOZIA CANADA // naturopathe hygiéniste

 

 

----------------

Les informations présentées dans cet article sont à titre informatif seulement et elles ne sont pas exhaustives. Elles ne substituent en aucun cas un traitement médical. Pour tout conseil concernant votre santé et pour valider le caractère avantageux des éléments décrits dans ce texte, veuillez consulter votre médecin de famille, le seul à pouvoir poser un diagnostic ainsi qu’un traitement adapté, ou, le cas échéant un professionnel de la santé.